En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Elabweb_Titre.png

Nouvelles

Internet - L’Algérie a décidé de mettre en place un point d’échange Internet au niveau national afin d’avoir une interconnexion directe entre les fournisseurs d’accès au web sans passer par des réseaux étrangers, a annoncé mardi à Alger la ministre des TIC, Zohra Derdouri.

"Le gouvernement algérien a pris la décision d’avoir un point d’échange Internet au niveau national qui va permettre à tous les fournisseurs Internet de se connecter à ce point d’échange sans avoir à passer par l’étranger", a indiqué Mme Derdouri à la presse en marge du 2e Forum arabe de la gouvernance de l’Internet.

Ce point d’échange Internet permettra un gain économique "extraordinaire" et des "avantages" dans le temps de latence (temps de réponse réduite au maximum entre deux internautes connectés) ainsi que dans la bande passante, a-t-elle expliqué.

"Ce point d’échange sera administré par l’ARPT, qui est une institution neutre", a-t-elle ajouté, précisant qu’il a fallu élaborer une réglementation, une charte qui va permettre à tous les fournisseurs d’Internet de respecter certaines règles".

Mme Derdouri a, à cette occasion, indiqué que le 2e Forum arabe sur la gouvernance de l’Internet va aborder la possibilité d’avoir un point d’échange Internet entre tous les pays arabe. Selon des spécialistes, le point d’échange Internet au niveau local se fait sans coût supplémentaire.

Le trafic passant par un point d’échange n’est pas facturé alors que les flux vers le fournisseur de trafic à l’étranger du fournisseur d’accès à l’Internet (FAI) le sont.

L’interconnexion directe, souvent localisée dans la même ville que les deux réseaux, évite que les données n’aient à changer de ville, voire de continent, pour passer d’un réseau à un autre, ceci permet de réduire le temps de latence, ont-ils expliqué. Elle permet aussi le transfert des données de façon illimitée et gratuite, améliorant ainsi considérablement la bande passante entre clients de deux FAI voisins.

http://www.maghrebnaute.com/high-tech/article/lalgerie-aura-son-propre-point-dechange-internet_3718.html