En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Elabweb_Titre.png

Nouvelles

Des professeurs et chercheurs de l’université Mohamed Khider, hôte du séminaire, ont mis en garde contre les dangers des réseaux sociaux, et du manque de suivi des parents de la navigation en ligne de leurs enfants.

Bien que les nouvelles technologies ont largement contribué à faciliter nombre de soucis quotidiens, ils ont d’un autre coté déconstruit le lien social de toute une génération.

L’un des intervenants explique d’ailleurs la situation ainsi : « laisser des adolescents se connecter aux réseaux sociaux pendant des heures réduit leur interaction avec la famille et la société et ‘’refroidit’’ leurs rapports avec les autres ». Avant de poursuivre plus loin : » Cela les empêche de partager les préoccupations et les tracas de ceux qui les entourent« .

Radhia Bouziane, doctorante de l’université d’El Tarf, a pour sa part préféré contre-balancer cette vérité, en rappelant les bienfaits des réseaux sociaux, véritables relais d’informations et connecteurs entre personnes de mêmes intérêts.

Pour sa part, Rahima Tayeb-Aïssani, chercheuse à l’université de Sharjah (Émirats arabes unies) a rappelé que les réseaux sociaux étaient un média qui s’est développé en seulement une décade, soit bien plus vite que tous les autres supports, et que sa bonne utilisation reste donc incertaine pour les plus jeunes.

Un appel à la vigilance face à la connexion non surveillée des enfants et adolescents à de nouveau été lancé, afin de réduire au possible des comportements asociaux voire dangereux.