En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Elabweb_Titre.png

Nouvelles

Acces universel au TIC - le 29/12/2009 - 12:07 par Belkherfi
« Le temps, c’est de l’argent ». Le vieil adage va comme un gant à tous et à tout, ou presque. Combien nous reste-t-il avant 2013 ? Et qu’avons-nous fait ? Les citoyens que nous sommes attendent des résultats, des choses pratiques de la vie courante. Et le planning de la journée gagne en productivité. Souvent, aussi, en sécurité. L’expérience de la Corée est intéressante à plus d’un titre. Ils ont choisi ce chemin, et tout le monde, du haut au bas de la pyramide, a suivi. Tout le monde a été mis à contribution, et un comité de pilotage a été mis en place. Le vice-président de Korea Telecom nous disait que « nous ne savions pas où cela allait nous mener, mais nous avions un objectif : faire que les TIC aillent vers le citoyen ». Il reconnaît lui-même que cette opération a été dure, laborieuse et que très peu de pays dans le monde l’avaient déjà faite. Pour nous, les expériences des autres peuvent être un levier et nous éviter de faire les mêmes erreurs. Au début du Web, les sites n’ont fait qu’ouvrir une nouvelle voie pour transmettre des informations aux internautes. Documents, dates et données - tout cela a été mis à la disposition des enthousiastes de la première heure. C’est un bon début, mais ce n’est pas suffisant. Les citoyens sont des consommateurs. Or, les consommateurs d’aujourd’hui ne se satisfont pas d’un site purement informatif : ils s’attendent à y trouver d’autres services. L’objectif majeur est le développement d’une « économie du savoir » à travers la réduction de la fracture numérique et le renforcement du positionnement de l’Algérie à l’échelle nationale, d’abord, par le développement d’une industrie des TIC, et ensuite rayonner à l’extérieur. Le marché intérieur est encore vierge.

[ITMag]